Charlie

Charlie.jpg

Le politologue Jean-Yves Camus, proche de la rédaction, au Monde : "tous les gens que je connaissais sont morts, ce que je peux vous dire, c'est qu'on a jamais vu, dans l'histoire de notre pays, un organe de presse être méthodiquement décimé selon un mode opératoire militaire. Aucun journal n'a été ainsi attaqué, car il y a un principe qui est celui de la liberté de la presse, qui était respecté jusqu'à présent. C'est un stade de l'escalade inimaginable. Les gens qui travaillaient à Charlie Hebdo n'ont aucun sentiment de haine envers qui que ce soit, surtout pas envers les musulmans. Ils sont dans la critique des religions. Ceux qui ont commis ces attentats n'ont rien compris. On est dans la haine absolue, la négation absolue de la pensée. En France, on a depuis trois siècles une presse qui a contribué à faire tomber bien des pouvoirs, la presse est libre et les Français y sont attachés, si les auteurs pensent qu'ils pourront faire tomber ainsi la liberté de la presse, ils se trompent. La première victime de l'idéologie islamiste radicale, comme le disait Charlie, ce sont les musulmans.

Commentaires

1. Le jeudi 8 janvier 2015, 17:55 par Antoine

C'est pas le tout mais va falloir déconner maintenant, le temps presse !

2. Le jeudi 8 janvier 2015, 23:05 par claire

merci Matthieu de nous transmettre ce dessin et ces mots. Vive la liberté de la presse!

3. Le jeudi 8 janvier 2015, 23:24 par matthieu

@Antoine : http://www.nopsir.org/public/img/0_...

4. Le vendredi 9 janvier 2015, 12:57 par erratum

faute de frappe

http://www.nopsir.org/public/img/0_...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet