Le photographe avec une chaussure noire

Wrong-wedding.jpg

Cette photo de mariage tout à fait anodine cache une petite anecdote. Mes amis Antoine et Camille m'avaient demandé de faire quelques photos de leur mariage en argentique. J'avais accepté d'autant plus facilement que je n'avais pas la pression du photographe officiel. Le jour J, je tarde à partir et je me retrouve bien vite à la bourre. Fonçant comme un beau diable, j'arrive à 14h05, quasiment pile à l'heure.

Je suis soulagé de trouver quelques personnes devant la salle du Majestic. Tout va bien. Clic clac je prends quelques clichés des retardataires. Et puis j'entends en anglais “Oh they even have some photographers”. Sans doute une vieille tante un peu folle, je ne me formalise pas. Je suis tout sourire. Quand les dernières personnes pénètrent dans la salle, je leur emboite le pas, appareil au poing. Et là, surprise, l'assemblée se compose d'une petite vingtaine de personnes, toutes anglo-saxonnes. Pour un mariage entre deux français et 250 convives... le doute se fraie lentement un chemin jusque ce qui fut autrefois mon cerveau.

...

Je reviens sur mes pas, faisant mine d'avoir quelques soucis techniques avec mon appareil. Je transpire. Une fois dehors, à l'air libre, j'appelle immédiatement Tiphaine pour savoir si je suis entré dans une nouvelle zone spatio-temporelle. Elle m'informe que le mariage n'est pas à 14h mais à 16h...

Cette photo est donc la preuve irréfutable de mon irréprochable ponctualité.

Tiphaine tu peux arrêter de rire s'il te plaît.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet