vague a l'ame

Ce Grand Bassam roi des lames

Ou sont passées douces années

De l'innocence a l'enfance

puis soudain dans le rouleau du jour écrié

D'un autre massacre déroulé

A d'autres vie écroulées

Qui me laissent l’âme en errance


Grand Bassam 1970 . 1972

Matthieu

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet